Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Geobunnik

Le blog d'un enseignant qui prépare au CAPES et au CRPE en géographie à l'ESPE de Corse à Ajaccio et Corte.

Le club Méditerranée en quelques temps forts - TD

Publié le 11 Novembre 2013 par geobunnik in Tourisme

Ces quelques documents permettent de comprendre comment une société est devenue un des leader mondiaux du tourisme dans la branche des clubs de vacances.

Trois temps :

1- la création

2- la domination et la crise

3- le renouveau.

En problématique, l'idée d'une remise en question permanente, celle d'une montée en gamme dans le tourisme (des tentes aux 5 étoiles) pour suivre à la fois l'évolution de la société et celle de ses clients (oups, de ses "gentils membres").

 

 

1- La création :

En 1950, Gérard BLITZ crée le Club Méditerranée. Il s’agit au départ d’une association à but non lucratif. Gilbert TRIGANO fournit, via son entreprise familiale, des toiles pour les tentes du premier village qui ouvre ses portes en Espagne, près de Palma. Il deviendra quatre ans plus tard directeur financier du Club.

voir les photos : les tentes sous les pins maritimes aux Baléares sur un terrain sans eau ni électricité à Alcudia, aux Baléares, en Espagne en 1950.

 

 

2- Le principe des villages-club :

Depuis sa création en 1950 par Gérard Blitz à Calvi avec le Club olympique, le concept de club de vacances a sensiblement évolué. Il s’est nourri d’innovations multiples, tout en restant fidèle à son credo initial : confier ses vacances à des professionnels capables de garantir un séjour sans temps mort. Le club de vacances fait à son client la promesse suivante : “Tu reposes ton esprit et ton corps reprend le dessus.” Les barrières tombent, car tout le monde est en maillot de bain, chacun a sa chance.

Comme l’imaginait Gilbert Trigano, le club de vacances, c’est “à chacun selon ses envies”, à l’image d’un modèle communiste abouti, substituant l’envie au besoin. En vacances dans une maison de campagne, on ne peut pas tout faire ni tout avoir, car chaque chose prend du temps, notamment les tâches domestiques. Dans un club de vacances, le client est libre de ne garder que le meilleur, donc le superflu. Mais attention ! si tout est proposé à profusion, personne ne consomme l’intégralité des prestations, bien au contraire. Il y a en effet deux sortes de vacanciers dans un club de vacances : ceux qui choisissent le transat côté piscine et ceux qui préfèrent… le transat côté plage. Pour les enfants, le club de vacances apporte une très grande sécurité (périmètre défini, tout sur place, etc.). Ils peuvent être libres, sans contrôle, mais dans un environnement hautement surveillé. C’est pour eux un moyen très puissant d’émancipation pour exister sans leurs parents et se socialiser dans un cadre favorisé.

La force du Club Med a toujours résidé dans sa dimension spectaculaire, dans sa capacité à mettre en scène les vacances. La scénarisation fait du client une personne importante. On applaudit lorsqu’il arrive et l’on verse une larme quand il part. Avant de partir en vacances, il se dit qu’il va enfin “en croquer” et, sur place, il est bluffé par l’abondance des biens auxquels il a droit. Au Club Med, cet aspect magique des choses a longtemps fonctionné dans une dynamique de convivialité et de fluidité, dans un sentiment d’improvisation. En réalité, tout est calculé, rien n’est laissé au hasard. Une somme de travail colossale permet de masquer la réalité d’un produit touristique industrialisé derrière un faux-semblant d’improvisation lui conférant un caractère artisanal, voire familial. Pour créer les conditions d’un épanouissement individuel dans une logique collective, le chef de village doit être un redoutable organisateur qui gère une troupe de théâtre en prise directe avec l’actualité. Tous les clubs de vacances n’ont pas réussi à atteindre ce niveau de prestations et cette efficacité relationnelle. Dans un bon club, les choses se font naturellement, sans avoir à se battre. C’est le contraire de la vie de tous les jours, où il faut se démener pour tout. Mais, trop souvent, les clients doivent se battre pour s’asseoir sur une chaise offrant une vue correcte sur le spectacle, pour accéder au buffet avant épuisement des mets les plus courus ou tout simplement pour utiliser la seule planche à voile en état de fonctionnement.

Source : Jean-Pierre NADIR, Club de vacances. Un produit complexe, un marché concurrentiel, Cahiers espace n°94 ; août 2007

 

 

3- Une montée en gamme progressive : Le Club Med s'embourgeoise

(source : L'Express, 12-06-2006)

Les années Club

1950 Gérard Blitz crée le Club Méditerranée. Premier village de tentes aux Baléares.
1952 Premier village de cases à Corfou.
1963 Gilbert Trigano devient PDG de l'entreprise, qu'il a rejointe en 1954.
1965 Premier village en dur à Agadir

1966 Introduction à la Bourse de Paris.
1968 Ouverture du premier village aux Antilles et développement du marché américain.
1979 Développement en Asie et en Amérique du Sud.

1989 Lancement du voilier Club Med 1
1991 Rachat du Club Aquarius.
1999 Le Club rachète Jet Tours.
2004 Accor devient l'actionnaire de référence.

 

L'air est saturé de l'odeur des accras de morue, mais, en ce mercredi 31 mai, les 400 invités massés sur la plage de Sainte-Anne, à la Martinique, loin de se précipiter sur le buffet, restent silencieux et immobiles. Tous écoutent religieusement un ecclésiastique martiniquais, qui, micro à la main, récite une prière pour bénir le village Club Med des Boucaniers. Une cérémonie pour fêter le passage de 2 à 4 tridents de ce lieu mythique, où plusieurs générations de GM (gentils membres) sont venus s'amuser, faisant fi d'un confort sommaire et d'installations bricolées.

Cette transformation, qui a nécessité 50 millions d'euros de travaux, n'est pas un cas unique. Car, depuis trois ans que le Club Med a résolument opté pour une stratégie de montée en gamme, les inaugurations se succèdent. En tout, 70 villages ont déjà été rénovés pour un total de 1 milliard d'euros, 50 ont été fermés, tandis que 20 viennent d'ouvrir. Ce «changement en profondeur», selon Henri Giscard d'Estaing, président du Club Med, se révèle être le plan de la dernière chance pour une des plus belles marques du tourisme, qui connaît depuis plus de dix ans une situation difficile, aggravée par les aléas géopolitiques. [...]

Au Club, il y a peut-être toujours « du soleil et des nanas », mais on ne le clame plus haut et fort. Car, pour passer d'une stratégie de volume à une stratégie de valeur, il a fallu se défaire d'un certain nombre de pratiques. Devenir le «spécialiste du haut de gamme convivial et multiculturel» exige, en effet, une offensive tous azimuts contre les Bronzés et leurs copains, tenus pour responsables de la dégradation de l'image du Club. Fini, donc, les cases et les 2-tridents (moins de 10% du parc), vive les 3 et 4-tridents, avec leurs chambres de 30 à 70 m², leurs écrans plats et leurs salles de bains royales !

Jusqu'où le Club doit-il aller pour séduire la clientèle convoitée? Au Ryad, le seul 5-tridents du groupe, adossé au Club de Marrakech, l'ambiance est feutrée, les objets, précieux, et les chambres, d'un goût exquis. Mais la vocation du Club est-elle de copier les 5-étoiles? Non, bien sûr, sauf à y perdre son âme. « Faire du haut de gamme tout en gardant sa spécificité: l'équation est compliquée, les écueils, innombrables », analyse un pro du secteur. « Nous avons voulu que le Club devienne plus raffiné tout en restant généreux et accueillant », assure François Salamon. Jean-Robert Reznick, ancien bras droit de Gilbert Trigano, est plus pessimiste. Pour lui, l'esprit Club Med est en train de disparaître: « Construire un village dans le village pour ceux qui paient plus cher? Cette différenciation ne fait pas partie des valeurs du Club », martèle-t-il. Aux clients de juger.

 

 

4- En 2004, le Club Med réinvente le concept

Fidèle à sa vision d’origine, le Club Med continue d’innover pour réinventer sans cesse l’alchimie du bonheur. En 2004, le groupe recentre ses activités sur le haut de gamme du tourisme mondial pour devenir le spécialiste mondial des vacances tout compris, haut de gamme, conviviales et multiculturelles. Un luxe humain, chaleureux et généreux. Un luxe à vivre ensemble.

Club Med exploite aujourd’hui un parc de 71 Villages constitué aux 2/3 de Villages 4T et luxe 5T. L’offre est également constituée des croisières sur le voilier 5 Mâts Club Med 2 et des Circuits Découverte by Club Med. Toujours plus innovante l’entreprise propose par ailleurs à ses clients d’acquérir en pleine propriété des Villas ou des Chalets Luxe à proximité des Villages de Valmorel et de la Plantation d’Albion. Son offre Tout compris Premium inclut un niveau de confort répondant aux standards des plus grands hôtels internationaux, un design original, une table de grande qualité, un encadrement enfant professionnel, une offre sport unique et des partenariats prestigieux pour une proposition spa inédite. Avec pour objectif de disposer de 5 Villages en Chine en 2015 et de faire découvrir sa formule à plus de 200 000 clients chinois, le groupe poursuit une stratégie de montée en gamme et d’internationalisation.

 

 

5- Trois publicités du club Med :

 

 

6- Une chanson à la gloire du Club Med :

(à écouter sur : http://www.bide-et-musique.com/song/8575.html)

 

C'est un vrai paradis ce Cefalù
De tous les coins du monde c'est le plus doux
Dès qu'on y passe un jour on devient fou
Venez vivre avec nous à Cefalù.

Tirullalleru lalleru, lalleru, lalleru, lalleru, lalleru, lallà.
Tirullalleru lalleru, lalleru, lalleru, lalleru, lalleru, lallà.

Il y a des G.Os partout à Cefalù
Et de très jolies filles il y en a beaucoup
Et comme ils ont bon goût à Cefalù
C'est l'Etna à tout coup à Cefalù.

Refrain

Nous reverrons un jour ce Cefalù
Un an, un mois, un jour c'est bien trop court
Chanter, danser et puis rire et faire l'amour
Nous reviendrons, c'est sûr et pour toujours

Refrain

 

 

7- Un film qui diffuse les codes du Club Med : Les Bronzés de Patrice LECONTE (1978)

Le club Méditerranée en quelques temps forts - TDLe club Méditerranée en quelques temps forts - TD
Le club Méditerranée en quelques temps forts - TDLe club Méditerranée en quelques temps forts - TDLe club Méditerranée en quelques temps forts - TD
Le club Méditerranée en quelques temps forts - TDLe club Méditerranée en quelques temps forts - TD
Le club Méditerranée en quelques temps forts - TDLe club Méditerranée en quelques temps forts - TD
Commenter cet article