Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Geobunnik

Le blog d'un enseignant qui prépare au CAPES et au CRPE en géographie à l'ESPE de Corse à Ajaccio et Corte.

Les ressources des océans - quelques croquis

Publié le 29 Décembre 2014 par geobunnik in Géographie des mers et océans

Si vous n'avez pas eu la chance de suivre mon cours sur les ressources des océans, voici quelques pistes et quelques définitions :

 

  1. Jacques LEVY, article 'Ressource' dans le Dictionnaire de Géographie et de l'espace des sociétés, 2013

    « Réalité entrant dans un processus de production et incorporée dans le résultat final de cette production. [...] Ce qu'on appelle ressource naturelle mérite davantage discussion. Une réalité issue du monde physique ou biologique ne peut être ressource que s'il existe un processus de production identifié dans lequel il peut être inséré et qui, par définition, provient de la société. Si on appelle naturel le monde biophysique en tant qu'il concerne l'homme et est traité par lui, alors une ressource naturelle est justement le résultat particulier qui consiste à lui trouver une place dans un ensemble d'actions finalisées. […] Les ressources sont donc toujours inventées, parfois bien après avoir été 'découvertes' comme le pétrole en tant que ressource énergétique ou l haute montagne comme 'gisement' touristique.[...]

    S'il est incontestable que le stock matériel de la Terre et de l'univers est fini, on ne peut nullement en conclure que les ressources que les humains en tirent sont elles aussi finies. »

  2. Michel DESHAIE et Guy BAUDELLE, Ressources naturelles et peuplement, ellipses, 2013 :

    « Les ressources naturelles constituent l'ensemble des matières et des formes d'énergies utiles à l'existence de l'homme. Qu'il s'agisse de substances utilisées à l'état brut, ou transformées plus ou moins fortement pour satisfaire des besoins, ou remplir une fonction, la notion de ressources naturelle est essentiellement contingente. […] Les ressources n'existent pas par elles-mêmes, elles le deviennent. »

  3. Isabelle GENEAU de LAMARLIERE et Jean-François STASZAK, Principes de géographie économique, Bréal, 2000,

    « Les ressources naturelles servent de base à la satisfaction de besoins ou à la production de biens : ainsi l'air, l'eau, les fruits de la chasse, l minerai de fer … Certaines sont constituées par des biens économiques (le minerai de fer), d'autres par des biens libres (tel l'air que nous respirons) . Toutefois, toutes les ressources sont nécessaires à l'activité économique ou sont impliquées dans son élaboration ; aussi faut-il les aborder en géographie économique.

    Il n'existe de ressource en soi, indépendamment des besoins des hommes et des structures économiques. Les ressources se définissent par rapport à des biens et à des fins, variables selon les sociétés. [...]

    On peut classer les ressources naturelles selon leur origine : tout matière première est empruntée à la matière terrestre ; toute énergie, à l'exclusion du nucléaire, au soleil (par l'intermédiaire des plantes, des anomaux, du vent, …). »

 

Ce que l'on retient de ces définitions :

  • des ressources très variées : minérales, biologiques mais aussi énergétiques ;

  • des ressources rares et utiles à la production et à la consommation ;

  • des ressources définies aussi par leur potentialité : elles seront ou non transformées par l'industrie. Ces ressources n'existent pas par elles-même, elles le deviennent ;

  • des ressources renouvelables ou non ;

  • des ressources relatives à un usage : la valeur, l'utilité, la rareté sont donc relatives aussi.

 

Donc pour les ressources naturelles dans un sujet sur « Géographie des mers et océans » :

  • pêche, aquaculture ;

  • hydrocarbures ;

  • ressources énergétiques (hydroliennes, éoliennes)

  • sables et minerais ;

  • agriculture littorale ;

  • eau de mer dessalée ;

 

Attention, ne pas confondre ressource et

  • réserve (qui inclut une dimension dynamique : les réserves peuvent diminuer ou s'agrandir selon les moyens techniques que l'on dispose pour l'exploitation) ;

  • stock (voir réserve) ;

 

et quelques croquis :

 

Le premier sur la compétition entre deux grands types de pêche, la pêche artisanale et la pêche industrielle, deux modèles opposés : 

Les ressources des océans - quelques croquis

Le deuxième sur l'extension progressive de la pêche industrielle de l'espadon dans l'océan Indien :

Les ressources des océans - quelques croquis

Le troisième croquis sur l'extension progressive du capitalisme dans les eaux sous-marines (oups, de l'exploitation deshydrocarbures offshore). je n'y ai pas mis les distances grandissantes (Tupi : plus de 500 km des côtes brésiliennes, soit 270 miles nautiques ... un peu plus que la ZEE) :

Les ressources des océans - quelques croquis

Un quatrième croquis sur les zones de pêche dans les océans. Volontairement je n'ai pas voulu représenter les terres (pour inverser le regard sur la pêche et se mettre du côté des poissons, pas des consommateurs ou des industriels) :

Les ressources des océans - quelques croquis
Commenter cet article