Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Geobunnik

Le blog d'un enseignant qui prépare au CAPES et au CRPE en géographie à l'ESPE de Corse à Ajaccio et Corte.

Sujet vu à Chalons 2011 - Territoire(s) et identité(s)

Publié le 22 Juin 2011 par geobunnik in oraux capes

Manque de bol, je n'ai pas saisi les références du dossier documentaire mis à disposition des candidats. J'ai seulement compris qu'un des docs était extrait de l'ouvrge de Jacques Lévy, Europe, une géographie chez Carré Hachette.

 

Heureusement, l'exposé était brillantissime, le seul de ce niveau que j'ai vu lors de ces trois jours. La candidate possède tout ce qu'il faut pour réussir :

  • maitrise des concepts
  • maitrise du temps
  • maitrise des questions
  • de grandes références en épistémologie de la géographie, les classiques comme certains anciens géographes du XX° siècle, ce qui a ravi le jury, heureux de tomber sur une candidate de ce calibre
  • clarté des propos pourtant assez complexes

Je crois que comme le jury, je me suis laissé bercé par le rythme régulier et dynamique de la cnadidate qui dominait totalement le sujet. Du coup, je n'ai pas pris de notes après coup ... dommage pour vous.

 

La candidate a été assez solide pour écrire la liste des notions clés qu'elle a utilisé dans son exposé, et a pu sans problème revenir dessus lors de la reprise. Celle-ci lui a permis d'afiner qq idées.

 

Les inévitables références au débat sur l'identité nationale et sur l'expulsion des Roms de 2010 ont été lancées par le jury, la candidate n'ayant visiblement pas osé l'aborder frontalement, alors que le sujet apparaissait à travers la seconde partie du sujet qui traitait des Roms et des Tsiganes.A ce propos, doit-on parler d"identité ou d'indentités nationales ???

 

Un sujet très intéressant, très risqué aussi, mais qu'il fait aussi recontextualiser dans la relation entre géographes, identités et territoires : la géopolitique, certes mais pas seulement. Les géographes s'intéressent à l'identitéà travers la géographie sociale, la géographie culturelle également. Il faut donc aussi aller vers ces écoles. Il ne faut pas oublier que la géographie a pu justifier des théories nationalistes (sous la III° République, le cours de géo pour créer l'identité nationale d'alors - sous le III° Reich encore pire), mais aussi par leur travail, les géographes créent-ils (et les enseignants aussi ?) des identités, les révèlent-ils ?

Commenter cet article